Positivement

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7
Slide 8
Slide 9
Slide 10
Slide 11

“Tu étais le pôle positif, j’étais le pôle négatif. Ça faisait de la lumière, et souvent des étincelles.”
Jean-Louis Fournier, Veuf

*

Je sais que je l’ai déjà dit et peut-être même plusieurs fois, mais vu que j’ai accepté de me répéter, je le redis une nouvelle fois : Je n’aime pas vraiment (vraiment pas) le développement personnel.

Et encore moins quand il est dévoyé à des fins publicitaires.

Aussi, même si “positiver” n’a pas été inventé par Carrefour, son emploi massif a été favorisé par la campagne de publicité lancée par notre champion national de la grand distribution au siècle dernier. Et depuis j’évite de positiver…

Ces jours-ci, Carrefour ne positive guère non plus. Notamment au Brésil d’où viennent les images du jour et où le groupe est mis en cause dans la mort de Joao Alberto Silveira Freitas, un Noir de 40 ans, tabassé à mort par les vigiles d’un des magasins de l’enseigne, à Porto Alegre. il y a une semaine, le jeudi 19 novembre au soir, à la veille de la très symbolique Journée nationale de la conscience noire.

Dans plusieurs villes du pays, des centaines voire des milliers de manifestants se sont réunis devant les magasins aux cris de “Carrefour assassin”, ce qui n’est pas très positif pour l’image du groupe. Certains établissements ont même subi des scènes de pillage, ce qui n’est pas non plus très bon pour la marge bénéficiaire.

Les deux vigiles ont été écroués et la police brésilienne a aussi arrêté une responsable du supermarché de Porto Alegre, en tant que “coauteure” présumée de ce meurtre.

Malgré cette intervention rapide de la justice, la colère populaire  ne faiblit pas. Une pétition appelant au boycott de l’enseigne a déjà recueilli plusieurs milliers de signature et dans plusieurs villes les pressions continuent pour que soient fermés les Carrefour.

Le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, a présenté ses condoléances après cet “acte horrible” aux images “insupportables”. Mais l’image du groupe a été touchée de manière tout aussi “insupportable” pour ses actionnaires et l’action a chuté à la bourse de Sao Paulo.

Le distributeur a annoncé la création d’un fonds de 25 millions de réaux (environ 4 millions d’euros) pour la promotion d’actions contre le racisme au Brésil. Mais il n’est pas sûr que cela suffise à lui redonner une image positive ni à redonner aux actions un cours positif.

On espère qu’après Danone, autre champion agro-alimentaire hexagonal “forcé” à un plan de licenciements massif pour “rassurer” ses actionnaires (et leur assurer une rentabilité suffisante), Carrefour ne sera pas obligé à son tour de sacrifier ses salariés pour préserver son … développement personnel.

(Photos : Sergio Alves, Diego Vara, Amanda Perobelli,
Ricardo Moraes, Adriano Machado)

Pour contraster avec la violence des réactions de colère ou celle des profiteurs capitalistes, je vous ai trouvé cette chanson toute douce, extraite du deuxième album de Ian Lasserre, In ​Átimo. qui vous emmène dans une balade à Salvador.

Profitez ! Savourez…