La vie, quand même

Slide 1

“Étonnant, non ?”
Monsieur Cyclopède, par Pierre Desproges (et Dominique Valadié)

*

Dans la série, “tiens, je ne savais pas ça”, qui me fait tellement penser au Michka de mon enfance (et de l’enfance de mes enfants et bientôt de celle de mes petits enfants) mais pas que (il y a tellement de choses que j’ignore, sans doute plus que celles que je sais), j’ai appris hier en découvrant la photo du jour, que les volcans en éruption peuvent fabriquer des éclairs. Comme vous pouvez le constater vous-mêmes.

Étonnant, non ?

Je sais, je l’ai déjà dit plus haut. Mais comme la citation est la plus courte jamais parue sur ce blougui, je me suis permis de la répéter et de la reprendre sans guillemets.

Mais j’ai également appris, à l’occasion, quelque chose d’encore plus étonnant, si possible : ces éclairs volcaniques auraient pu participer à l’apparition de la vie.

Rien que ça.

Ce que je ne sais pas, par contre, c’est si le phénomène se poursuit. Je veux dire, est-ce qu’une nouvelle vie est en train de naître au pied (ou au sommet) du volcan Sakurajima, puisque c’est de lui qu’l s’agit. Volcan japonais pour les adeptes de précision qui auraient du mal à suivre.

N’ayant aucune idée du temps qu’il faut à cette vie pour se déployer, j’en suis réduit à des conjectures. Ce qui est commun dans la conjoncture (ne pas ajouter actuelle au risque de pléonasmer, ce qui est un néologisme).

Et j’arrête l’étalage de culture pour aujourd’hui. Ça risque de déborder. Et comme je ne sais pas où se déverse le trop plein de ce blougui, je m’en voudrais d’importuner qui que ce soit.

Mais quand même, au moment où la vie se trouve de plus en plus limitée, contrôlée, conditionnée et insensée (et je ne vous parle pas de la mienne), cette possibilité d’une nouvelle vie, d’une renaissance, d’une résurrection est … vivifiante.

Non ?

Allez. Bon weekend. Le denier avant Noël, je le rappelle à ceux qui n’ont pas encore ni acheté (ou fabriqué) tous leurs, cadeaux, ni acheté (ou fabriqué ???) toute la nourriture du réveillon ou/et du lendemain, ni dressé la liste de ceux qu’ils élimineront de leur table pour ne pas dépasser les 6 personnes.

Comme à ceux qui croient encore à la naissance d’un sauveur de l’humanité. Ou à la vie, quand même.

(Photo : DR)

Voilà une chanson dont je ne me souvenais pas vraiment, mais dont maintenant je me rappelle particulièrement.

I got a woman par :

  1. Ray Charles
  2. Elvis Presley
  3. Stevie Wonder
  4. Chet Atkins
  5. Rydell (pour une touche féminine)
  6. Nino Ferrer (pour la french touch)