Après la bataille

Slide 1

“Travailler c’est trop dur
Et voler c’est pas beau
D’mander la charité
C’est qué’qu’chose j’peux pas faire
Chaque jour que moi j’vis
On m’demande de quoi j’vis
J’dis que j’vis sur l’amour
Et j’espère de viv’ vieux”
Traditionnel, arrangements Zachary Richard

*

C’était trop dur de dénicher une citation de Zachary Taylor (1784-1850). Alors j’ai trouvé autre chose de plus connu. Une citation qui permet aussi de rendre à Zachary ce qui n’appartient pas à Julien. Et je ne parle pas de calendrier

Mais pourquoi donc cherchais-je une citation du 12e président des États-Unis, qui n’a pas régné bien longtemps, puisqu’il est mort dans d’étranges circonstances digestives à peine un an après son élection ?

Parce que, vous l’aviez deviné à défaut de le reconnaître, c’est bien Zachary Taylor qu’on distingue sur la photo du jour.

Une photo en provenance des États-Unis, où j’ai d’abord cru au premier regard, que de nouvelles mesures de lutte contre l’épidémie du moment avaient été mises en œuvre. Mais dont, en lisant la légende, j’ai compris qu’elle illustrait la blessure infligée au buste présidentiel hébergé au Capitole. Où l’on déplore d’autres victimes. Dont une certaine idée de la démocratie exemplaire étasunienne.

Je vous ai même trouvé une image d’avant l’emballage pour que vous puissiez constater les dégâts.

Je laisse à d’autres le soin de décrypter (objectivement ?) les conséquences des “émeutes du Capitole” de mercredi dernier.

Pour ma part, même si les élucubrations du 45e président (le sortant, qui a lui aussi, comme Zachary Taylor, quelques problèmes digestifs, mais plutôt post-électoraux) ne me manqueront pas, j’ai été choqué d’apprendre qu’il a finalement été bâillonné par Twitter, qui a définitivement clôturé son compte. J’ai entendu cette information ce matin, étrangement peu accompagnée de commentaires scandalisés de voir une société privée (et en délicatesse avec les lois, fiscales ou autres) se substituer à la censure que nos états “démocratiques” n’osent (pas trop) pratiquer !

(Photos : Samuel Corum – Image : DR)

“Être normal, c’est aimer et travailler”, prétendait Sigmund Freud, qui était un peu limitatif et pas forcément très normal.

Je ne suis pas très freudien, ni lacanien, ni normal, ni farouchement travailleur.

Mais je reconnais qu’il est vital d’aimer. Et doux.

L.O.VE. par

  1. Nat King Cole
  2. Peggy Lee
  3. The Harvard Krokodiloes
  4. Emma Pask
  5. Joss Stone
  6. Et de nouveau par Nat King Cole, dans une belle traduction française : Je ne repartirai pas