Les lumières de la vie

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4
Slide 5
Slide 6
Slide 7

“Until I found the one I needed at my side,
I think I would have been a blind man all my life.
I think I see the light”
Cat Stevens (Yusuf), I think I see the light (et là aussi, bien sûr…)

*

La lumière qu’évoque la citation du jour n’a rien à voir avec celle à laquelle je faisais allusion hier en parlant de mon EMI d’adolescence. Cette fameuse lumière au bout du non moins fameux tunnel. Lumière dont nous avons bien besoin de croire à son retour dans le sombre passage que nous traversons, sans vraiment en voir le bout.

Ce matin, au-dessus de la grande ville près de laquelle je vis encore, le ciel était magnifique et plein de promesses pour qui voulait encore formuler des vœux. C’est la période, et je vous renouvelle les miens, accompagnés de la photo que j’ai prise à travers la vitre du bus.

Mais, plus au nord, le ciel est en ce moment encore plus beau et j’ai eu envie de partager, encore, un peu de cette beauté avec vous, lectrices (et teurs) de passage.

Je n’ai pas eu beaucoup de peine à trouver ces photos d’aurores boréales, en provenance de la région de Mourmansk en Russie. Dont nous éviterons de parler de la situation politique ou sanitaire. Et je ne ferai aucune allusion non plus au naufrage que m’a inspiré la dernière image de la (petite) galerie de sept que je vous propose aujourd’hui. Je ne suis pas doué pour les métaphores et je ne veux pas gâcher cet instant de beauté plein de promesses.

Et que ne nous gâche pas non plus, en provenance du grand nord, l’annonce d’un hiver glacial pour cause de vortex polaire perturbé. À nous (vous) d’être chaleureux pour mieux y résister.

(Photos : Lev Fedoseyev, JR Chauvin)

Pour tout vous dire (ou presque), ma recherche d’images d’aurores boréales m’a été inspirée par une fidèle lectrice (et muse) qui m’a fait découvrir ce matin cette magnifique interprétation de Northern Lights, une chanson d’Ola Gjeilo (que je ne connaissais pas non plus), par l’ensemble vocal Sjaella.

Grâce aux traducteurs en ligne, j’ai pu traduire les paroles du latin. Ça commence par Pulchra es amica mea, soit Tu es magnifique mon amour.