Un grand moment de solitude

Slide 1

“La foule est une solitude.”
Lyse Longpré, Le Destin s’amuse (1948)

*

D’après Google, Lyse Longpré serait toujours de ce monde et en route pour un record. Mais selon la Bibliothèque et les Archives nationales du Québec, elle nous a quittés en 1996.

Tout le monde peut se tromper. sans forcément être accusé de je ne sais quoi. Mais ça incite à se méfier des Étasuniens à l’intelligence artificielle ou pas.

J’ignore (pour ma part) la hauteur du QI de Joe Biden, mais il faudra au 46e président de cette arrogante puissance en déclin bien plus que de l’intelligence, du courage, de la chance ou des prières pour apaiser son pays, sur le plan sanitaire, économique, démocratique, diplomatique… et j’en passe.

Et son mandat ne commence pas sous les meilleurs auspices, avec une investiture en solitaire, où 191.500 bannières étoilées remplaceront les spectateurs.

Pour rompre la monotonie et la tristesse, j’ai déniché une photo “habitée”, qui nous rappelle cependant le couvre-feu – militaire – que subit la capitale fédérale.

Dans ces tristes conditions, Joe Biden a bien du mérite de se mettre quand même en scène dans ce sinistre décor alors qu’il aurait pu moderniser la cérémonie en la proposant en “distanciel” et en “visio”.

Quoi qu’il en soit, le spectacle sera retransmis en direct sur les chaînes de télévision ou de vidéo en ligne de son pays comme du monde entier qui espère je ne sais vraiment pas quoi…

Pour ma part, je ne me coltinerai pas ce piteux spectacle en direct alors que Sochaux joue contre Nancy à la même heure en Coupe de France.

(Photo : Victor J. Blue)

Joe Biden ne sera pas complètement seul ce soir, puisqu’il sera accompagné (entre autres) par Lady Gaga, qui exécutera sa version de The Star-Spangled Banner. 

Aussi morte que Lyse Longpré, Aretha Franklin n’était pas disponible. Dommage !

Je ne vous propose donc pas d’écouter ni l’une ni l’autre des divas étasuniennes, mais un rappeur italien que j’ai trouvé au hasard de mes recherches d’autre chose (la fameuse sérendipité) : Esa alias… El Presidente !