Prendre soin de ce monde

,

Slide 1

“Et cesse de fumer ton satané Népal…”
Claude Nougaro, Plume d’ange

*

C’est sûr que, sortie de son contexte, la phrase de Nougaro ne signifie pas grand chose, à part qu’elle signale que la photo du jour a été prise à Katmandou, au Népal donc.

Sortir du contexte, c’est justement ce que j’essaye de faire, encore et de plus en plus, dans cette période de “crise sanitaire mondiale” soigneusement (si j’ose dire) entretenue. Au moment où l’on (alias notre petit président qui préfère commémorer Napoléon que La Commune) au moment donc où qu’on nous annonce un calendrier de confinement “progressif”, où nous allons “doucement” nous soumettre à une vaccination quasi obligatoire (qui n’empêche ni la maladie, ni sa transmission !) pour accéder à un pass sanitaire aux relent historiques tout aussi nauséabonds que l’abandon du secret médical, à une époque où l’on nous incite à rester chez nous si nous sommes malades plutôt que de rendre visite à nos médecins auxquels on interdit de prescrire (pour préserver les marges de l’industrie pharmaceutique dont nos “responsables” s’affichent de plus en plus comme les dociles commerciaux…) et où je croise autant de masques dans les photos d’actualité que dans les rues où l’on ne nous a toujours pas démontré leur utilité…

Bref.

J’en ai ras le masque !

Et, si la légende de cette photo “m’informe” que le Népal subit, lui aussi, une nouvelle vague épidémique, elle nous rappelle en arrière-plan que les systèmes de santé de notre monde sont en moins bonne forme que les marchés financiers.

Et cette femme – démasquée – nous redonne juste conscience que le seul marché viable et indispensable est celui qui nous apporte de quoi nous nourrir.

Allez.

Je vous souhaite d’aller bien et de connaître de nombreux fou rires. Comme Nougaro avec l’ange à la fin de sa chanson poème.

(Photo : Navesh Chitrakar)

Pour ceux que 14 minutes de poésie rebutent, j’ai trouvé une animation plus courte inspirée de cette fameuse Plume d’ange.

Et pour les autres…

Quand l’ange donne sa plume à Nougaro, il lui déclare :
 » C’est une plume d’ange. Je te la donne. Montre-la autour de toi.
Qu’un seul humain te croie et ce monde malheureux s’ouvrira au monde de la joie.
Qu’un seul humain te croie avec ta plume d’ange.
Adieu et souviens toi : la foi est plus belle que Dieu. « 

Bien sûr, personne ne le croit. Vous avez remarqué, d’ailleurs, que le monde n’est pas totalement joyeux.

Bref, HK n’en demande pas tant. Juste de dire que l’on s’aime…

Quoi que. Qu’il est difficile d’aimer