Irrespirable

Slide 1

“Oublier de respirer reste la seule distraction fatale.”
Pierre Perret, Les Pensées (1999)

*

Vous vous souvenez sans doute des mots de George Floyd au moment de son meurtre – “I can’t breathe !” – qui furent repris par des manifestants dans le monde entier, accompagnés du slogan Black Lives Matter, que nous ne prîmes même pas la peine de traduire.

J’ai demandé à un traducteur en ligne de me fournir la version arabe. Ca donne : حركة حياة السود مهمة (qui se prononce paraît-il : harakat hayat alsuwd muhima).

Le manifestant palestinien de la photo du jour, “neutralisé” par un membre des forces de sécurité israélienne, hier dans le quartier Sheikh Jarrah de Jérusalem, n’est pas mort. Heureusement !

Mais je doute que les réactions internationales auraient été aussi intenses que pour George Floyd.

Comparaison n’est pas raison, je sais. Mais les informations en provenance d’Israël préfèrent nous parler de vaccination ou du énième échec de Benyamin Netanyahou à composer le gouvernement qui le sauverait de la justice, plutôt que des efforts des Palestiniens de Jérusalem pour protéger le quartier de Shaikh Jarrah où ils résistent à la colonisation.

A quelques exceptions près, comme France Palestine ou Charles Enderlin, que je salue fraternellement pour sa détermination humaine intacte.

Et j’attends la réaction des responsables de la “communauté internationale”… qui laissent se développer un climat irrespirable en Israël-Palestine.

(Photo : Ahmad Gharabli)

Un peu de poésie pour reprendre souffle, avec Le Trio Joubran, qui a rencontré Roger Waters pour mettre en musique avec lui les mots de Mahmoud Darwish extraits de son texte Dernier discours de l’homme rouge, et qui nous rappelle quenous avons le devoir d’espérer”.