À la trace

, ,

Slide 1
Slide 2
Slide 3

Quelle différence y-a-il entre un corbeau ?

*

Ne vous inquiétez pas : la réponse à la question du jour vous sera donnée en fin d’article. En attendant, je vous propose de trouver la différence entre les trois images du jour qui défilent là au dessus…

Et je vous propose un petit interlude pour vous donner le temps de réfléchir.

Bon, en espérant que vous ne vous êtes pas endormis en regardant voler les petits bonhommes de Folon, qui annonçaient la fin des programmes d’Antenne2 jadis, quand la télévision s’arrêtait la nuit… je vous donne maintenant la réponse :

S’il y a bien du thon sur la première image (dans la boîte) et un thon sur la deuxième (je parle du poisson, ceci dit pour dissiper tout malentendu et désamorcer les féministes réactives), il n’y en a pas sur la troisième, malgré ce qui est annoncé.

En effet, après de forts soupçons de tromperie sur la marchandise, la chaîne de restauration Subway vient d’être prise les doigts dans le pot de mayonnaise. En effet, après une étude portant sur “plus de 1,5 mètre de sandwich au thon” de la marque effectuée à l’initiative du New York Times, un laboratoire a conclu que aucun ADN de thon quantifiable n’était présent dans l’échantillon…” En laissant quand même un petit bénéfice du doute à la chaîne : “Soit le produit est tellement transformé qu’il est impossible d’identifier le poisson, soit il n’y a tout simplement pas de thon dans les sandwichs de Subway.”

Bon appétit quand même. Et disons-nous que c’est une bonne nouvelle pour les thons ainsi épargnés.

Ce n’est pas la première affaire de tromperie sur la marchandise souvenons-nous par exemple des lasagnes au bœuf de Findus fabriqués à partir de viande de … cheval. Et ce n’est sans doute pas la dernière, avant la fin du monde, annoncée par le GIEC si nous ne changeons pas radicalement – et rapidement – de modèle pour une société totalement différente.

À propos de différence, je vous dois la réponse à la question du début : Il a les deux pattes pareilles, surtout la gauche !

Et à propos de gauche. Une recherche d’ADN, similaire à celle menée sur les sandwiches au thon, est en cours, après prélèvements d’échantillons sur les candidat(e)s socialistes aux dernières élections Et abcdetc est en mesure de vous en livrer les résultats en avant-première : on n’y a détecté aucune trace de gauche.

(Photos : DR)

C’est en regardant les commentaires sous la vidéo proposée ci-dessus en Interlude, que j’ai appris que la musique qui accompagnait les bonhommes de Folon était interprétée par le hautboïste Claude Maisonneuve, qui avait accompagné aussi Brel ou Ferrat (dans La Montagne) et qu’elle était signée de Michel Colombier, qui l’avait intitulée Emmanuel, en souvenir de son fils décédé à l’âge de 5 ans.

On comprend mieux la mélancolie qui traverse ce morceau. Une sensation sublimée par l’interprétation de Kristina Reiko Cooper, accompagnée ici par Blair McMillen.